Les signes de la dépression

 

 

La dépression se manifeste par un cortège de symptômes qui évoluent de façon permanente sur une période supérieure à deux semaines. Elle est source d’une gêne importante dans la vie quotidienne. Les choses les plus simples comme faire les courses, aller à son travail, deviennent extrêmement difficiles

 

L’état dépressif se caractérise par une rupture avec l’état antérieur de la personne. La personne s’effondre de façon assez brutale alors que tout allait bien. Il peut exister un facteur déclenchant, comme des problèmes de couple par exemple mais parfois, il n’y a aucun évènement particulier.

 

Les signes suivants sont les plus caractéristiques :

 

Une tristesse intense

 

-La tristesse est intense et inhabituelle. Elle n’est pas spécialement liée à une cause et rien ne peut la calmer. Elle s’associe à des pleurs fréquents. Elle semble devoir durer éternellement, comme si tout espoir avait disparu. Tout cela s’accompagne par le sentiment d’être inutile, de ne rien valoir, de ne plus rien pouvoir faire de bien.

-Il existe une perte du plaisir. Toutes ces petites choses agréables du quotidien, lire un bon livre, regarder un film, discuter entre amis, les sorties avec la famille, ont disparu. On se sent vide, il n’y a plus d’intérêt à rien.

 

Un fonctionnement au ralenti

 

-La personne vit au ralenti. Tout va trop vite pour elle, elle n’arrive pas à suivre ce qu’on lui dit, elle ne peut pas se concentrer sur son travail ou même sur un simple série à la télé. Il est impossible de retenir les choses les plus simples, on a l’impression de perdre la tête. L’extérieur va vite et la personne va lentement. Elle bouge lentement, son visage présente peu d’émotion, figé en un masque de douleur. Les paroles sont lentes et difficiles. Les émotions, les pensées et les actions sont comme engluées.

-Il existe une fatigue importante et persistante, souvent plus intense le matin. On a beau se reposer, ne rien faire et dormir, cette sensation ne s’atténue pas.

 

-Il existe une angoisse permanente sans réel objet. On ne comprend pas pourquoi on est anxieux et pourtant on a la gorge nouée,

 

Le corps se dérègle

 

Toutes les grandes fonctions sont perturbées.

 

Le sommeil est mauvais. Souvent, on dort peu la nuit, soit parce que l’on a du mal à trouver le sommeil. Ou encore, on se réveille plusieurs fois dans la nuit, parfois sans pouvoir se rendormir. Le matin, on se réveille fatigué. A l’inverse, parfois, le sommeil est en excès, on dort dans la journée, mais d’un sommeil non réparateur et abrutissant.

 

L’appétit est le plus souvent diminué. On n’a pas faim. Les repas sont une corvée où les aliments n’ont pas de goût. Il existe souvent une perte de poids, qui peut être rapide et parfois très importante (plus de dix kilos). Chez certaines personnes, c’est plutôt une augmentation de la prise d’aliments, en particulier pour les aliments sucrés.

 

Il existe souvent des difficultés sexuelles : la plupart du temps, le désir sexuel disparaît, les relations sexuelles sont difficiles et ne sont plus source de plaisir.

 

Dans certains cas, la dépression peut s’accompagner de douleurs diffuses, de maux de ventre, de maux de tête. Ces douleurs sont parfois au premier plan, en particulier chez les personnes les plus âgées.

 

Les idées suicidaires et les idées de mort

 

A un stade avancé de dépression, les personnes sont dans un tel état de souffrance qu’elles voient dans la mort une porte de sortie et une fin à leur calvaire. Le suicide n’est ni un acte de lâcheté, ni un acte de courage comme se l’imaginent certains, c’est l’unique solution qu’ont trouvée certaines personnes souffrant horriblement.

Des idées suicidaires ne doivent jamais être prises à la légère car elles peuvent donner lieu à une tentative de suicide avec le risque d’un décès par suicide ou de graves séquelles. Il existe toujours une solution au mal être et il y a toujours une alternative au suicide.

Il faut aller consulter un spécialiste rapidement, soit en prenant rendez-vous avec un psychiatre, soit en se rendant aux urgences psychiatriques que l’on trouve dans tous les grands hôpitaux.

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus